IRacing - Elle est belle ma Lotus, elle est fraîche !!! - 18.08.13

 

 

Parution : juillet 2013

 

 

  Beaucoup de choses me choquent ou me déplaisent dans le sim-racing mais est-ce étonnant ? Non, évidemment, ce petit monde n'étant qu'une émanation de l'autre, le grand monde dans lequel nous vivons tous. Mais tel n'est pas le propos aujourd'hui, il me faudrait une flopée d'articles pour faire le tour de la question. Au vu de l'avenir (très) incertain d'une "simu" comme Simraceway on peut se demander si l'avenir de Iracing ne s'inscrit pas lui aussi seulement sur le court ou le (très) moyen terme. La faute à un modèle économique séduisant pour les entrepreneurs mais "limite" pour les utilisateurs qui n'achètent plus un jeu paré de "services" (online, etc...) mais un "service" tout court. Un se(r)vice qui s'arrêtera comme et quand les entrepreneurs l'auront décidé, sans aucun égard pour ceux (les cochons de payants) qui les auront fait rois. La passion à laissé place au business comme partout et les super simus à des cash-machines en mode "Take the money and run".

 

Que restera-t-il de ces années 2010 dans le domaine de la course auto sur PC ? Pas grand chose hélas, je le crains. Sur quoi roulerons nous au final lors de la prochaine décennie ? Hé bien peut-être sur GPL, finalement, encore et toujours, GT Legends et la première mouture de Rfactor sans doute aussi. J'ai en effet déjà décroché de Pcars sans y avoir roulé plus de quelques heures, après avoir pourtant mis mes dix euros dans la gamelle. Au moment d'un tour de passe-passe bien malicieux et vicieux qui aurait du me mettre la puce à l'oreille : clôture (fausse au final) des "souscriptions". Ce que deviendra cette "simu", je l'ignore, j'ai même envie d'écrire que je m'en fous déjà, si tant est qu'elle passe le stade de pré-version un jour. On est loin des promesses de 2011 et pourtant on à tous (ou presque) voulu y croire. C'est bien connu, plus c'est gros plus ça passe. Le fundraising est un concept déjà dépassé, il faut bien le constater (voir les controverses et résultats en dent de scie de My Major Company).

 

Qu'attendre de Assetto Corsa, je l'ignore aussi, j'attends de voir quel sera le mode de commercialisation. Steam ne me semble pas une alternative intéressante, en tous cas, en ce qui me concerne, je passerai mon tour. Qu'en sera-t-il pour Rfactor 2 ? Wait and see.

 

Ce long préambule un peu fielleux (amer ?) pour en arriver au titre ironique de cet article et à ce qui suit. Un titre en mode "marché maraîcher" qui me permettra dans cet article de faire du deux en un : balancer une news dont on se fout et illustrer une idée que j'aime à défendre.

 

La news : le mois dernier "enfin" ce "bon vieux" David Kaemmer, le "génial" créateur de GPL, cinq ans après la naissance de son nouveau bébé, s'est enfin souvenu qu'il y a quinze ans il avait contribué à lancer une simu qui a fait date. En écho il propose donc l'"Iconique" (pas tant que ça en fait) Lotus 49 comme toute simu le fait ces derniers temps. Sans intérêt donc car si j'avais eu l'idée un jour de devenir un abonné Iracing je n'aurais jamais eu celle de rouler au milieu d'un peloton constitué exclusivement d'une même voiture. Historiquement inepte, ludiquement totalement rébarbatif. Les choses ont bien changé dans la tête de Monsieur Kaemmer depuis GPL, semble-t-il. Il était jeune et fou, nous voilà vieux et cons ? Le procédé est sûrement moins coûteux mais le résultat peu engageant, à mon sens. Enfin, ça permettra quand même, j'imagine, de racoler quelques nouveaux captifs, fans de rétro. Il bénéficieront peut-être d'une offre "un an acheté, un an offert". C'est dire si ça va bien...

 

 

 

Une belle vidéo (un peu longue et un peu bavarde peut-être) signé GPLaps qui s'impose petit à petit comme un vidéaste très intéressant.

 

 

L'idée : Les sceptiques disent souvent "Je ne crois que ce que je vois". En ce qui me concerne je vous enjoins d'aller au-delà de cette démarche. Avec le net on en voit des vertes et des pas mûres et on essaie souvent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. La vidéo ci-dessous prétend nous proposer une comparaison entre la Lotus parue pour Iracing et sa grand-mère de GPL. Le hic c'est qu'on s'y prend un peu comme si on voulait comparer l'esthétique de deux voitures en utilisant les deux images ci-dessous : une charrette sortant de l'usine et une autre, moins récente, mais qu'on aurait surtout pris grand soin de présenter bien sale ou bien bousillée.

 

 

 

 

Bref, là on nous montre d'un côté la voiture, et le circuit de Mosport, chez Iracing et de l'autre la voiture et le circuit tels qu'ils étaient quand GPL est paru en 1998. Procédé vraiment grossier voire mensonger. Pour parachever le (sale) boulot on a même désactivé les rétros pour que l'image de GPL soit encore plus pourrie. Pas joli joli ! Insulte à ceux (GPLEA) qui ont donné un coup de fraîcheur énorme aux voitures et en particulier aux cockpits et à ceux qui y travaillent encore aujourd'hui (Thomas Laechele, etc...). Mépris absolu pour ceux qui pendant quinze ans ont amélioré les circuits existants et le font encore aujourd'hui (Thomas Laechele encore, Maxime Lenclen, etc...). Tromperie totale sur ce qu'est GPL aujourd'hui, quand on y joue en full HD sur un bon écran, et sur la différence finalement pas si énorme (aussi étonnant que cela soit) entre un jeu vieux de quinze ans, lifté au fil du temps par des amateurs talentueux, et un autre, datant de cinq seulement, issu d'un studio pro.

 

 

 

Voilà la vidéo dont j'ai largement dit tout le bien que je pensais. Ha ha !

 

 

Le but est évident pour les auteurs de cette vidéo, la Team Redline (oui oui celle de Gregger Huttu), totalement inféodée à Iracing : faire briller la simu d'aujourd'hui en montrant celle d'hier sous le plus mauvais jour possible. Ca frise la pub, et pas de celles que je préfère. J'imagine que c'est comme ça que ça se passe quand on flirte avec le professionnalisme. Difficile d'être objectif (ou au moins neutre), je suppose, quand on est la tête de gondole d'une grosse simu commerciale et qu'on en est au stade d'être sponsorisé par des équipementiers. Côté obscur de la farce ? Chacun se fera son opinion. Je déplore aussi, au passage, que certains site d'infos dédiés au sim-racing ne soient (plus ?) que des robinets à news (teasing, etc...), coulant sans fin (ah on est bien en 2013, là, pas de doutes), qui véhiculent cette vidéo sans aucun commentaire particulier. Méconnaissance ? Complaisance ou même, connivence ? Qu'importe. Là aussi chacun se fera son opinion.

 

 

  La page dédiée.

 

 

R4E

 

Crédit vidéo : à leurs auteurs.

 

 



18/08/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres