Project Cars, suite et fin - 16.05.2015

 

 

Parution : Mai 2015

 

 

   

 



 


La nouvelle est tombée, ça y est Project Cars est dans les bacs.

 

 

Project Cars.JPG

 

 

Dès mars 2012 (voir mon article de l'époque) j'exprimais tous les doutes que j'avais quand à savoir si Project Cars allait être ou non une simulation.

 

En effet Gran Turismo était, à l'occasion, évoqué comme une simulation et mes doutes furent complètement levés ultérieurement quand il fut avéré que cette "simu" allait être disponible pour Playstation 4 mais aussi (oui oui !!!) pour Wii.

 

Impossible de croire encore à ce moment-là que cette "chose" puisse, in fine, être considérée comme une simulation. Et pourtant certains soi-disant anciens aficionados de GPL ("Mother of all sims") y croient encore dur comme fer. Afflictioooon'...

 

Toute la question est donc là. Que considère-t-on comme simulation ? Où met-on le curseur et ensuite, une fois le tri effectué, qu'attend-on d'une simu ?

 

Pour ma part quand je lis certains "spécialistes" (jeuxvideo.com) me parler de la physique (comportement) des voitures en testant le programme avec, dans les mains, une manette, je comprends vite qu'on ne parle déjà plus de simulation et que ces plumitifs emploient vraiment des mots qu'il ne comprennent pas. Parler de simulation en 2015 sans utiliser un volant, trois pédales, un levier de vitesse, sans enlever toutes les aides, ou ne pas visualiser le cockpit du véhicule, relève de la plaisanterie pure et simple. Et pas la meilleure...

 

Certains parlent d'une simu "grand public". Là est toute l'ambiguïté. Une simu NE PEUX PAS pas être grand public. Ce titre n'est, au final, qu'un jeu de bagnoles de plus qui ira racoler avant tout les utilisateurs de la franchise Gran Turismo qui se ficheront, eux, que ce jeu soit considéré ou pas comme une simu. Une alternative au petit pied face à un colosse quasi-intouchable.

 

Mais la réussite (financière) sera de toute façon au rendez-vous puisque le développement n'aura pas coûté une fortune d'autant que le crowdfunding* aura permit de financer plus de la moitié du projet avec l'argent des vrais simmers, jouant eux, exclusivement sur PC. Pc-istes qui ne compteront, au final, que pour 10% des utilisateurs.

 

*Ironie ultime, le crowdfunding fait partie intégrante du marketing maintenant qu'il s'agit de présenter le titre au grand public. Rien ne nous aura été épargné.

 

Joli (affreux ?) tour de passe-passe vis à vis des financiers initiaux, les simmeurs PC-istes donc, à qui ont avait expliqué, au départ, que le jeu serait fait par et pour eux et uniquement pour PC.

 

Alain Lefebvre (voir lien ci-dessous) résume bien dès juin 2012 toute l'ambiguïté du projet et de son initiateur, Ian Bell, autant créateur de jeu que "génie" du bonneteau virtuel, tellement habile qu'il mériterait de faire de la politique. L'art de vous dire, toujours, ce que vous voulez entendre et transformer la passion (la sienne ? la votre ?) en pognon. Que le votre devienne le sien. Il aura réussit dors et déjà à marquer l'histoire des jeux vidéo de sa réussite (financière) là où un Dave Kaemmer aura (rendez-vous un jour ou l'autre) probablement échoué, dans ce domaine en tous cas, avec GPL puis Iracing.

 

Au delà de l'aspect financier Bell aura bien entendu échoué et ce n'est pas volé car que restera-t-il au bout du compte de ce C.a.r.s qui n'a cessé de changer d'appellation, soulignant au passage, le flou de la démarche ? Project apparaissant ou disparaissant au gré des 4 années de développement, nous laissant nous demander tour a tour si l'on avait affaire à quelque chose de concret ou à un simple projet. Nous laissant nous demander aussi si un vrai projet existait au départ, s'il avait disparu au fil du temps ou s'il existait seulement dans la tête de ceux qui, en 2011, crurent aux promesses de Bell. Un génie, des associés et des cloches, en somme...

 

Bref, que restera-t-il donc de tout ça dans un an ou deux ? De belles ventes assurément, essentiellement pour PS4, grâce à ceux qui auront rincé GT6 et leur PS3 et attendront ainsi sans trop d'impatience GT7 prévu pour 2015 ou 2016. Ensuite, dans deux ans, tout le monde sera passé à autre chose et dans cinq ans plus personne ne se souviendra même que ce titre aura existé. Son netcode permettant seulement de rouler à 16 en ligne, sa fermeture au modding (encore un revirement), ses voitures additionnelles payantes, son absence de gamme complète de véhicules, etc, etc... auront eu raison de lui. Toutes les promesses non tenues font déjà de ce titre un enfant mort-né, quelles que soient ses qualités réelles ou imaginaires, comportement des voitures en tête.

 

Dans 5 ans, certains (moi ?) rouleront peut-être encore avec GPL, d'autres avec GTL ou RFactor... Assetto Corsa aura sûrement fait un joli petit bonhomme de chemin, son ouverture au modding aidant, et les dizaines de circuits additionnels (gratuits) déjà disponibles aujourd'hui appelant, comme dans Rfactor, à la naissance de toute une série de voitures. Rfactor 2 aura sûrement pris le leadership des simus succédant au vol. 1, bien aidé par ceux qui veulent une simu ouverte à des contenus toujours plus riches, sans se ruiner.

 

Qui vivra verra...

 

Bye bye Project Cars !!!

 

 

 

 

  Mon article de 2012 - 03.2012

 

 

  L'article de A Lefebvre - 06.12

 

 

  Comparaison PCars et Assetto Corsa - A Lefebvre

 

 


  Les tout premiers mot de Bell* au sujet du projet :

 

Originally Posted by IanBell


I'd love to do a rally game actually. The problem is getting someone to pay for it. We, like most developers, work hand to mouth at the mercy of publishers when it comes to the money side. We've pitched rally concepts before to publishers and even offered to go half on the funding but still no interest.

 

I have a cunning plan though... Maybe the community can all buy into a game dev deal, and own a slice of it and the revenues. We build the game together with a huge forum so everyone can input and have complete insight into the development. That would be very cool and we'd all get what we want.

 

 


*Il envisageait un investissement d'environ 5 millions de dollars pour un gain multiplié par 10. Le jeu est en tête des ventes dès sa sortie...

 

   Le projet aura coûté finalement près de 3.8 millons d'euros**, 1.5 par les membres du studio (Bell et consorts) et plus de 2.2 millions réunis par près de 30 000 sim-racers.

 

**financement total et non total des sommes collectées auprès des simmers comme vu sur la fiche française Wikipédia.

 

 

 

 

-------------------

 

 

  

 

*TOTAL FUNDS: 3,755,805 €

 

 

Members Total: 2,255,805 €

Slightly Mad Studios: 1,500,000 €

 

 

Junior : 88,180 € 
Team Member : 255,075 € 
Full Member : 380,315 €  
Senior : 158,400 € 
Manager : 487,805 € 
Senior Manager : 886,030 € 

 

 

 

au 16.05.2015

 


JUNIOR MEMBER - 10 euros : 8818
TEAM MEMBER - 25 euros : 10203
FULL MEMBER - 45 euros : 8451
SENIOR - 90 euros : 1760
MANAGER - 990 euros : 492
SENIOR MANAGER - 24990 euros : 35

 

------

 

Total : 29 759 membres

 

 

 

soit 92 % de Junior, Team Member et Full Member.
35 gros contributeurs assurant à eux seuls près de 40% des fonds collectés.

 

 


*INVESTISSEMENT

 

 

 

2 255 805 euros par les membres.

 

1 500 000 euros par Slighly Mad studios.

 

 

 

-----------------

 

  .Project CARS sur Canard Pc - plus de 270 pages

 

 .sur Racing.fr - plus de 400 pages

 

------------------

 

 

Les caisses rétros :

 

 

.BMW 320 Turbo Gr.5 (E21) - 70's

.Caterham - 60's

.Ford Capri - 60's, 70's

.Ford Escort - 60's, 70's

.Ford Mustang - 60's, 70's

 

.Lotus 49 - 60's

.Lotus 72 - 70's

.Lotus 78 - 70's

 

 

 

R4E

 

 

 

 



17/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres